Le gluten et les produits laitiers : faut-il les éviter ?
Dossiers alimentation & santé

Le gluten et les produits laitiers : faut-il les éviter ?

Le gluten et les produits laitiers : faut-il les éviter ?

Je vous propose un résumé des points importants de la vidéo suivante :

Faut-il éviter les protéines de gluten et les protéines du lait de vaches ?

Ceci est une question récurrente. Il faut d’abord parler de notre écosystème intestinal pour mieux comprendre. Dans notre intestin, il existe un trépied entre la muqueuse intestinale, la flore intestinale et le système immunitaire.

1. La muqueuse intestinale

Elle occupe plus de 300 m2 de surface, elle est très fragile, car très fine. Ce sont de micro-villosités qui composent cette surface d’échange.

2. Le système immunitaire

C’est 70 à 80 % de ce système qui subit une phase de maturité au niveau de l’intestin.

3. La flore intestinale

Elle est constituée de bactérie. Nous avons 10 fois plus de bactéries dans l’intestin que de cellules dans notre organisme. Nous avons 100 000 milliards de bactéries au niveau de la flore intestinale.

⇒ Ces 3 éléments sont interdépendants. Si on perturbe 1 des 3 éléments, il y aura des retombées sur les 2 autres.

La muqueuse de l’intestin

Beaucoup de facteurs peuvent la perturber :

  • Alimentation trop riche en glucides : on va stimuler les croissance d’une certaine flore intestinale (fermentation)
  • Excès de protéines : on va stimuler un autre type de flore intestinale (putréfaction).
  • Mastication insuffisante : entraîne un excès de débris alimentaires glucidiques ou protéiques, au niveau de l’intestin qui vont favoriser le développement de telle ou telle flore intestinale.

Il faut savoir que l’on a besoin d’équilibre entre la flore de fermentation et celle de putréfaction.

On peut avoir des ballonnements, gaz, troubles fonctionnels intestinaux, qui vont être à l’origine de l’agression de la muqueuse intestinale au niveau des jonctions serrées qui assurent l’imperméabilité de l’intestin quand on mange.

De même lorsque l’on a une activité physique répétée le volume sanguin va être modifié au niveau de l’intestin et va provoquer une agression de la muqueuse de ce dernier.

Du coup, les protéines telles que le gluten ou le lait de vache possèdent une structure antigénique qui peut déclencher une réaction soit immunitaire, soit inflammatoire chez les personnes ayant une prédisposition soit génétique, soit une perturbation de la flore intestinale.

Suite à cela, ce n’est ni la protéine de gluten, ni le lait de vaches qui sont à l’origine de la réaction immunitaire, mais tout simplement l’imperméabilité intestinale qui va laisser passer la protéine et déclencher la réaction immunitaire chez la personne ayant des prédispositions génétiques.

On a tendance alors à conseiller la suppression du gluten ou du lait de vaches, sans travailler sur l’origine du problème qui est donc la perméabilité intestinale.

Tout ceci est en étroite relation avec la flore intestinale. Cette dernière a de nombreuses fonctions :

  • La bonne assimilation de certains nutriments
  • La lutte contre la présence de bactéries pathogènes
  • L‘amélioration digestive du lactose (sucre présent dans le lait), à l’origine de la production de cytokines (messagers immunitaires, qui permettent de faciliter la maturation du système immunitaire).

La prise de probiotiques peut servir à restaurer l’équilibre digestif chez les personnes qui ont des troubles du transit, des ballonnements, des gaz, voir une inflammation au niveau de l’intestin.

Choix des aliments à la place du gluten

  • Produits céréaliers : riz, quinoa, millet, sarrasin,soja, légumineuses, fèves, haricots
    secs etc…
  • À éviter : le seigle, l’avoine, le blé et l’orge.
  • Pour le pain : il est conseiller de le faire soi-même avec de la farine sans gluten, car il est difficile d’en trouver en boulangerie ou en grandes surfaces.
  • Pour le lait et le fromage : préférez le lait de chèvre ou de brebis, ou les produits à base de soja (yaourts, lait) ou les laits de riz, avoine, amandes etc… Il existe beaucoup d’alternatives aux produits laitiers de vaches.

Tout ceci sous-entend une modification de l’alimentation. Il faut être vigilant pour les produits transformés du commerce qui contiennent des protéines.

Pour ceux qui ont une légère intolérance, il est possible de garder tout de même certains produits, il n’est pas utile de tout supprimer.

Pour les autres plus sensibles, PAS DE GLUTEN, de PRODUITS LAITIERS DE VACHE.

Pour tous ceux qui souffrent de maladies chroniques immunitaires ou inflammatoires (bronchites, otites, sinusites, allergies, maladies auto-immunes (polyarthrite, sclérose en plaques, maladie de Crohn), il est conseillé d’éviter voire de supprimer le gluten et le lait de vache.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.