Oligo-éléments : Le guide
Dossiers Alimentation et Santé

Oligo-éléments :  Le guide

Oligo-éléments : Le guide

 

Oligo-éléments : Le guide
Oligo-éléments : Le guide

FER

C’est l’oligo-élément prépondérant dans l’organisme. C’est un constituant de la myoglobine (substance présente dans le globules rouges du sang).

Rôle : essentiel dans la constitution de l’hémoglobine et dans le transport de l’oxygène à partir des poumons vers les autres organes

Absorption : le fer apporté par les aliments n’est absorbé que partiellement. L’absorption est meilleure pour les aliments d’origine animale.

Besoins : accrus chez la femme enceinte et qui allaite.

Sources alimentaires : l’absorption réduite et variable du fer contenu dans l’alimentation normale ne couvre pas les besoins dans tous les cas.

  • Coquillages, boudin, foie, abats, œufs (le jaune), cacao, légumes secs, oléagineux, poissons, crustacés…

Aliments qui en contiennent très peu :

  • Laitages, fromages, fruits, légumes verts,corps gras et sucres.

Carence : entraîne une anémie avec pâleur, fatigue, essoufflement, baisse de l’hémoglobine, du fer sérique et de la ferritine serrique.

Le risque de carence est réel chez lez femmes réglées, voire chez les végétariens (le fer des aliments d’origine animale est moins assimilable).

Info : l’absorption du fer est augmentée par la vitamine C, réduite par l’acide phytique (le son des céréales complètes) et par certains médicaments (tétracyclines, anti-acides).

IODE

Oligo-élément très important qui rentre dans la composition des hormonesproduites par la glande thyroïde et que l’organisme doit trouver dans les aliments.

Besoins : légèrement accrus durant la puberté, la grossesse et l’allaitement.

Sources alimentaires : 

  • Aliments les plus riches en iode :  sel iodés, enrichis en iodure de potassium, fruits de mer (crustacés et coquillages), poissons de mer, ail, haricots verts, oignons, radis..

Certains végétaux contiennent une substance qui inhibe la formation des hormones de la glande thyroïdienne et majore donc les effets d’une éventuelle carence en iode :

  • Choux, patate douce, rutabaga, manioc, sorgho…

Carence : se traduit par une diminution de la production d’hormones par la glande thyroïde, qui elle, augmente de volume (goitre par carence iodée ou goitre endémique). Pour éviter cela, prendre du sel iodé.

ZINC

Oligo-élément présent dans le corps en très faible quantité.

Indispensable à l’organisme, il entre dans la constitution de nombreux enzymes et intervient dans la synthèse des protéines.

Besoins : généralement couverts par l’alimentation.

Sources alimentaires : le zinc est présent en petite quantité mais dans un grand nombre d’aliments, surtout ceux d’origine animale.

  • Huîtres, viandes, abats, poissons, coquillages, crustacés, jaune d’œuf, volailles…

Carence : entraînent un retard de croissance et des troubles cutanés qui sont réversibles après un apport en zinc.

Interactions alimentaires : l’acide phytique, présent dans les céréales (le son), le pain complet, les légumineuses, les noix peut réduire l’absorption du zinc.

CUIVRE

Présent dans le corps en quantité infime.

Rôle : Métal indispensable que l’on doit trouver dans l’alimentation. Entre dans la composition de plusieurs enzymes nécessaires au processus d’oxy-réduction. Intervient dans la synthèse des protéines, dans l’absorption du fer et dans la formation des globules rouges.

Besoins : couverts par l’alimentation chez les adultes et enfants mais une carence peut être observée chez le nourrisson.

Sources alimentaires : les apports alimentaires journaliers couvrent les besoins.

  • Foies d’animaux, coquillages, crustacés, légumes secs, champignons, oléagineux, viandes (sauf bœuf et mouton), poissons, légumes verts, fruits frais…

Il y en a peu dans : lait, fromage, pain blanc…

Carence : n’existe pas chez l’adulte et l’enfant sauf cas très particulier et chez les nourrissons nourris exclusivement et trop longtemps au lait de vache.

Symptômes d’une carence : anémie associée à de la diarrhée. Traitement : associer cuivre + fer.

LES AUTRE OLIGO-ÉLÉMENTS

SÉLÉNIUM

Oligo-élément constituant d’un enzyme (glutation péroxydase) qui a un rôle important d’anti-oxydant.

Le sélénium agit en synergie avec la vitamine E (effet également anti-oxydant).

Sources alimentaires : apporté par les céréales complètes, viande, poisson, volaille.

FLUOR

Constituant essentiel du squelette et de l’émail des dents.

Les apports dépendent de la richesse des sols en fluor, l’eau de boisson constituant sa source principale.

Info : la teneur des eaux en fluor est de 1 milligramme par litre, car il est toxique à dose excessive.

MANGANÈSE

Ce métal, contenu en très petite quantité dans l’organisme, est nécessaire à l’action de certaines enzymes.

Il est stocké au niveau du foie et des reins.

Besoins : couverts par l’alimentation.

Carence : pas de carence observée chez l’homme.

SOURCE

Vitamines, sels minéraux et oligo-éléments - Docteur Philippe Dorosz
Vitamines, sels minéraux et oligo-éléments – Dr Philippe Dorosz

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.